Fabrication d’un hôtel à insectes au jardin

avant apresDans le cadre de la semaine du développement durable, la FRAPNA et le service énergie et environnement de la ville de Rillieux organisaient la conception d’un hôtel à insectes avec nos équipes. Atelier bois et jardin des semailles, ont travaillé de concert pour participer à cette belle réalisation.

Pourquoi un hôtel à insecte ?

  • Pour attirer les insectes utiles au jardin : papillons, bourdons, abeilles, perce-oreilles, coccinelles… toutes ces petites bêtes empêchent d’autres insectes parfois parasites, d’être nuisibles aux cultures du jardin. Par exemple, les coccinelles font fuir les pucerons souvent  responsables de maladies sur nos rosiers. Cette pratique permet également d’éviter l’épandage de pesticides et d’insecticides et participe donc à la protection de l’environnement. En savoir +

 

  • Pour favoriser la biodiversité locale et à rétablir l’équilibre de la chaîne alimentaire : en favorisant la diversité des espèces, on préserve l’écosystème du jardin.

 

  • Pour permettre la pollinisation*: c’est à dire favoriser la reproduction des plantes par le biais du transport de leurs graines par les insectes (ex: l’abeille)

* La pollinisation est, chez les plantes à fleurs, le transport du pollen des organes de reproduction mâle (étamines) vers le (ou les) organes de reproduction femelle (pistil) qui va permettre la reproduction sexuée de la plante.

Comment faire un hôtel à insectes ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Construction

  1. Structure : on a fait au plus simple  nous avons utilisé des palettes que nous avons empilées les unes sur les autres
  2. pose du toit : nous avons ensuite construit un petit toit pour protéger les cases des intempéries
  3. découpe du grillage : un grillage à été fixé sur une des faces, de manière à éviter que l’intérieur ne s’abîme
  4. peinture à l’huile de lin : afin de protéger le bois tout en utilisant une technique naturelle, nous l’avons badigeonné d’huile de lin

Remplissage

5. pose de tuiles et paille et briques : nous avons rajouté des tuiles ou pots en argile remplis de paille pour abriter d’autres variétés d’insectes

6. perçage de bûches : nous avons troué des buches d’arbres (à écorce plutôt tendre, c’est moins fatiguant!) qui serviront à abriter des abeilles solitaires notamment.

7. remplissage avec des bambous : nous avons ensuite découpé des morceaux de bambou, des branches et des feuillages de la profondeur de notre palette.

On ne se fait pas de soucis pour nos amis des plantes, puisqu’ils ont déjà commencé à investir les lieux 🙂 Rendez-vous l’année prochaine pour constater l’efficacité du projet !

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s